Créer mon blog M'identifier

Plus qu'un mois....

Le 13 janvier 2015, 21:13 dans un peu de tout, un peu de nous 0

Tu as ouvert tes grands yeux noirs à 4h08 du matin.

Tu pesais 2kg800.

Tu mesurais 49 cm.

Tu avais les cheveux noirs.

Tu avais la peau couverte de vernix.

Tu sentais bon.

Tu dormais la plupart du temps.

Tu réclamais ton biberon toutes les 3 heures.

Tu caressais l’air avec tes petits doigts.

Comme si tu étais encore dans mon ventre.

Quand tu caressais le cordon pour te rassurer.

Réveillée, tu nous voyais qu’à quelques centimètres de ton visage.

Il restait 5 mois et demi avec toi à temps plein.

Temps plein de Bonheur.

On t’aimait.

 

Tu ouvres tes yeux à 8h30.

Tu pèses 6kg600.

Tu mesures 62.5 cm.

Tes yeux sont vert-noisette.

Tes cheveux sont châtains clairs.

Tu as la peau douce et claire.

Tu dors de 22h30 à 8h30.

Et 2 siestes dans la journée.

Tu réclames ton biberon toutes les  4 heures.

Tu commences à goûter la compote.

Tu fais la grimace.

Tu nous vois de plus loin.

Tu nous suis du regard.

Quand il n’y a personne avec toi, tu pleures.

Tu regardes les personnages de ton mobile.

Tu leur racontes tes petites misères.

Tu essaies de les attraper.

Tu regardes tes petites mains.

Tu gazouilles beaucoup.

Surtout pour attirer notre attention.

Quand on te parle, tu rigoles.

Quand on tourne la tête, tu pleures.

Tu découvres le monde.

Tu souris à la vie.

Il reste 1 mois.

1 mois pour profiter de toi à temps plein.

On t’aime.

 

Dans 1 mois je serai au travail.

Et toi tu seras chez ta nounou.

Le premier jour du reste de ta vie commencera.

Je t’emmènerai les matins.

Papa et grandes sœur iront te chercher les soirs.

Je te retrouverai chez nous.

Tes yeux changeront peut-être de couleur.

Tes cheveux aussi.

Tu ne seras plus toute petite.

Tu ne seras plus toute légère.

Tu sentiras toujours aussi bon.

Tu dormiras moins.

Tu seras de plus en plus éveillée.

Tu mangeras à la petite cuillère.

Tu feras la grimace.

Tu parleras.

Tu marcheras.

Tu ronchonneras.

Tu rigoleras.

Tu découvriras le monde.

Tu souriras à la vie.

Et nous, on profitera du moment présent.

Avec toi.

Ça ne sera plus un temps plein.

Mais ça sera des petits moments de Grand Bonheur.

On t’aimera.

Pour la vie.

 

 

 

 

 

 

 

Vache décorative en Décopatch

Le 24 novembre 2014, 16:53 dans Création 0

Pour débuter la partie "DIY" de mon blog, je vais vous expliquer comment customiser une vache avec du papier décopatch, pour décorer votre intérieur.

Matériel:

-Figurine en papier mâché que l'on trouve dans des magasins de loisirs créatifs;

-4 feuilles de papier imprimé de différents motifs Décopatch;

-du vernis-colle;

-1 pinceau brosse;

-1 paire de ciseaux;

-des strass et cabochons.

Et c'est parti:

1/Déchirez ou coupez le papier en morceaux de différentes tailles; 

2/Regardez avec quel papier vous voulez customiser les différentes parties de la vache et commencez par la partie la plus grande pour finir par les détails;

3/Attrapez le premier morceau de papier avec le pinceau imbibé de colle sur le côté le plus coloré et positionnez-le  sur le support; en ce qui me concerne, j'ai commencé par coller le papier noir et blanc pour faire le corps de la vache;

4/Lissez le papier en imbibant votre pinceau de vernis-colle et passez-le sur le papier en partant toujours de l'intérieur vers l'extérieur;

Je vous conseille de ne pas imbiber d'un seul coup le support de colle mais d'en mettre au fur et à mesure de votre avancement pour ne pas que la colle ne sèche;

5/Continuez en faisant cheveaucher les morceaux pour que la couverture soit homogène;

6/Lorsque la plus grande partie de la vache est recouverte, faites les sabots, les oreilles, le museau et les cornes de la même façon,  avec des motifs différents;

7/Collez des boutons pour faire les narines et des strass en forme de coeur pour faire les yeux;

8/Pour finir, pour lui donner du charme, j'ai collé un ruban double-face sur le dessus, semblable à un noeud dans les cheveux.

 

Et voilà votre vache customisée est terminée!

 

A bientôt pour une nouvelle création!

 

 

 

 

 

 

 

 

C'était il y a 2 mois (déjà!)

Le 7 novembre 2014, 14:21 dans Maternité 0

Ca y est notre tribu s’est agrandi ! Notre Cécé a montré le bout de son nez le 1er Septembre. Et, ce fut, un des plus beaux jours de ma vie (sans compter le jour de naissance de Nana,mais c'était différent sans Loulou!).Depuis 2 mois je repense sans cesse à ce merveilleux jour que j’aimerai revivre une nouvelle fois tellement il était magnifique…c’est pour ça qu’à défaut de remonter le temps- ce qui, il parait, est aujourd’hui, impossible- j’ai décidé d’immortaliser ce moment sur mon blog.

 

Vendredi 29 Août, encore une soirée passée  allongée comme une baleine sur notre lit, ce soir au programme, c’est lecture méditative pour être « Zen » le jour J et ensuite « Secret Story », histoire de se changer les idées et de se demander si, nous aussi, on a un secret aussi ridicule qu’eux à faire découvrir !

Samedi 30 Août, 1H du matin, fin de la lecture, fin du moment passé avec Benjamin et c’est l’heure du dodo, mais je me sens différente des autres soirs : je ne trouve pas le sommeil, je gigote, je roule comme un tonneau de gauche à droite dans notre lit, j’ai même demandé à Loulou de faire lit à part –chose qui est rare à part quand on se dispute, ce qui est mieux que le canapé selon lui !-

3H45, ça y est, la poche des eaux s’est fendu, Loulou avait du mal à me croire depuis le temps qu’on attendait ce moment ! C’était donc pour ça que j’étais aussi agitée ! Vite, Loulou téléphone à ses parents, Nana a entendu et saute partout et de là, tout s’affole dans ma tête…….. je n’arrive plus à penser tellement je suis contente, excitée, anxieuse. Je n’ai pas le temps de me poser plus de questions que les parents de Loulou débarquent en moins de 10 mn, montre en main, accompagnés de leurs larmes de Bonheur.

Je fais un gros bisous à Nana, en me disant que la prochaine fois que je la verrai on sera à quatre, ça me fait tout bizarre !

On part avec Loulou, direction la maternité !

Mon terme était prévu pour le 5 Septembre, à mon avis cette date ne devait pas lui plaire, car le temps fut plus long que prévu….

12H, nous sommes toujours Samedi 30 Août et je suis toujours sous monitoring…j’ai faim, soif (il fait 35 degrés dehors), je suis fatiguée et surtout j’en ai marre d’attendre, ma Cécé se fait désirer. Une S-F* me dit qu’elle est toujours en position haute et qu’elle n’est pas pressée de pointer le bout de son nez ! Du coup Loulou part se reposer chez nous quelques heures pour reprendre des forces. Pendant ce temps, je déjeune le renommé plateau-repas made in S***** en regardant «  une saison au Zoo » (et oui il était impossible de changer de chaîne tv !).

Quelques minutes plus tard,  je commence à perdre la tête (après les eaux^^^^) : l’épisode passe en boucle ! Je me pince : non je ne rêve pas, OUF, je suis encore lucide, du coup j’appelle une S-F pour éteindre la TV  (il fallait escalader sur une chaise pour appuyer sur le bouton de la tv, et à ce moment, moi sous monitoring, affalée sur le lit comme une baleine, c’était mission impossible). Vu la tête de la S-F, elle ne semblait pas le comprendre ! Surtout que je lui ai aussi demandé d’éteindre la clim, pour ne pas que Cécé ne  prenne froid –et oui, il y a des courants d’air en dessous des draps !-

Après avoir fait une micro-sieste, Loulou est de retour, rassuré de ne pas avoir loupé l’arrivée de Cécé, mais se demandant combien de temps cette attente va durer...

20H : Miracle, ohhhhh miracle…………………………….on nous transfère dans une VRAIE chambre !!!!!!ET NON,  ce n’est pas encore LE miracle auquel on attendait, mais c’est déjà ça, avant j’étais dans une micro-pièce sur un micro-lit !

On scrute la chambre de fond en comble en se disant que ça sera le premier lieu de vie avec notre Cécé, les choses se concrétisent petit à petit, mais pour le moment le couffin est vide…

TOC TOC TOC, «  Votre petit déjeuner est prêt ! Café ou chocolat ?! »Nous sommes Dimanche, il est 8h du matin et le couffin n’est toujours pas habité ! L’attente me parait sans fin, je n’ai presque pas dormi tellement j’étais excitée et énervée, les allers retours et les remarques se succèdent dans notre chambre, sages-femmes, obstétriciens, et même femmes de ménage remarquent « Ah mais elle semble bien au chaud dans votre ventre ! » et moi qui me dit «Et bah oui vous le voyez bien non ?!! ». On me propose d’accélérer l’arrivée de Cécé en m’injectant des prostaglandines sous la forme d’un mini-tampon. Ok c’est parti direction la micro-chambre de pré-travail dans le micro-lit : j’ai chaud, j’ai soif et surtout je suis à prendre avec des  pincettes…Et c’est après 45 minutes d’attentes que Mme S-F arrive avec son mini-tampon à la main, mais tampon ou pas y’a des limites d’attente et je craque en lui disant que j’ai ABSOLUMENT besoin de boire et  de manger, mais Madame S-F a dû se lever du pied gauche aussi , en me répondant que c’est pas possible un point c’est tout, sinon je retourne dans ma VRAIE  chambre et Cécé arrivera dans une semaine, un point c’est tout ! Et pour finir son monologue –non pas du vagin, mais en l’occurrence du mini-tampon - Mme S-F ajoute LA phrase qui fut de trop « Bon, pas la peine de m’agresser ! » ; je crois que c’est la première fois en 5 ans que je vois Loulou s’énerver comme ça –oui d’habitude c’est moi qui m’énerve bien avant lui- « Comment ça on vous agresse ???! On attend depuis 45 mn dans un sauna alors qu’on nous a dit que vous viendrez de suite, c’est normal que notre patience ait des limites surtout qu’une autre S-F avait dit que ma femme pouvait boire ! Alors tenez le même discours entre collègues pour le bien-être de vos patients et surtout évitez d’exagérer la situation en disant que l’on vous agresse !!!!!!». Mais Madame S-F voulait avoir le dernier mot à priori car elle ré-enchaina de plus belle et moi pendant ce temps, j’attendais les jambes en l’air !!!

Au bout du compte, Madame S-F m’a quand même posé ce fameux mini-tampon qui devait rester collé 24h, en l’occurrence, il m’a quitté…. 6h plus tard !!!

Nous sommes toujours Dimanche 31 Août et il est 20h et le couffin n’a pas encore accueilli notre Cécé, qui n’a pas avancé dans mon ventre…

22H, Mme S-F –gentille, ELLE – arrive pour faire un petit contrôle en me mettant les quatre fers en l’air et « Aïeeeeeeeeeeeeeeee !!!!! », cette fois la douleur s’est fait sentir, soi-disant Mme S-F n’aurait pas fait exprès : mes sentiments se mélangent, j’ai envie de la maudire mais aussi de la remercier, car sans elle,  Cécé ne serait pas arrivée avant 1 mois !

Après mes nombreuses contractions, où j’ai failli broyer les doigts de Loulou et essayé de le morde –mon côté cannibale s’est réveillé à ce moment, mais heureusement pour Loulou, il s’est rendormi de suite !-  direction la salle de travail : Loulou est obligé d’attendre à l’entrée pendant que Mr. l’anesthésiste  me fait la piqure magique ; à ce moment je souffrais le martyre, je me pensais « Vite Mr l’anesthésiste, piquez, piquez moi je souffreeeeee !!! » , j’avais l’impression qu’il était aussi rapide qu’un escargot, j’avais envie de me la planter moi-même cette aiguille tellement  le temps me paraissait long.

 

30 Minutes plus tard, ça y est, je suis dépossédée du bas de mon corps, Loulou est à côté de moi et me sers la main. Mme S-F nous dit que ça risque d’être long, notre Cécé est encore loin, elle n’arrivera pas avant le matin !Les heures passent et je sens de plus en plus une douleur en haut de ma cuisse droite comme si on m’injecté un liquide glaciale dans le sang, c’était horrible et de là je regarde le monitoring et je vois la fréquence cardiaque de Cécé qui baisse de plus en plus, je demande à Loulou d’appeler d’urgence une S-F, ma propre fréquence quant à elle augmente tellement je suis en panique……Heureusement deux S-F arrivent accompagnées de Mr l’obstréticien –que je n’avais jamais vu avant et qui semblait blasé par son métier- « Votre bébé est descendu d’un seul coup, il faut vite que vous poussiez pour ne pas qu’elle soit en souffrance !! ». Je n’ai plus le temps de penser, la vie de ma Cécé est entre mes mains, j’essaie de pousser mais prise par la panique je le fais mal, Mr l’obstétricien prend un ton sévère « Bon, Madame, maintenant faites comme je vous dis et concentrez-vous ! ».C’est reparti pour une série d’apnée pendant que Mme  S-F est monté sur mon ventre en appuyant de toutes ses forces –J’ai l’impression que Cécé va arriver avec tous mes organes tellement elle m’écrase-

 

Et là, mes larmes de douleurs se sont transformées en larmes de Bonheur, notre Cécé est arrivée, avec ses cheveux noirs, sa peau toute blanche, elle est magnifique, c’est le fruit de notre Amour, je n’arrive pas à y croire, tout comme Loulou qui pleure de joie en regardant sa fille faire ses 1ers pas ! Ils sont magnifiques mes Loulous et je suis très fière d’eux. C’est vraiment un des plus beaux jours de ma Vie.

 

Maintenant, il ne reste plus qu’à la présenter à Nana et commencer la vie à Quatre……

Voir la suite ≫